Agritourisme San Gimignano, Siena, Toscane

Réservez vos vacances


La Ferme

Mon père, Sebastiano Leanza, a acheté cette ferme en 1978 grâce à un prêt consenti par la Cassa Contadina, un organisme de financement créé suite à la réforme agraire de 1949.
Mon grand-père, comme mon arrière-grand-père et mon arrière-arrière-grand-père étaient agriculteurs en Sicile, une région que mon père quitta à la fin des années 60. Il émigra d'abord dans les Alpes, dans les vallées situées à la frontière entre l'Italie et l'Autriche, et il réalisa ensuite son rêve en s'installant en Toscane.

La ferme était à moitié détruite : il n'y avait ni eau potable, ni téléphone ni gaz. Côté électricité, c'était du 160 volts et la route se réduisait à un sentier. Les deux granges étaient partiellement à l'abandon et 80 % des bâtiments étaient en mauvais état. Une seule maison était habitable. Des ronces et d'autres plantes sauvages avaient envahi toute une oliveraie et les sangliers venaient manger dans le jardin de la maison. Pour donner une idée de l'état d'abandon, il suffit de penser que les chasseurs se postaient sur le toit des maisons pour guetter le gibier.
Jusqu'au milieu des années 80, la ferme était orientée sur l'élevage de vaches laitières. La production de raisins et l'huile était marginale comparée à celle des céréales et du fourrage pour les vaches.

Durant l'été 1984, les premiers clients dormirent dans la partie de la maison qui était habitable
Ni les agriculteurs ni les clients ne connaissaient alors le mot « agritourisme ». Il s'agissait surtout d'un phénomène très « nature » qui touchait des personnes en quête de nouvelles voies à explorer ...

La Fattoria Voltrona est donc l'un des premiers agritourismes créés en Toscane.
Depuis 1984, nous n'avons eu de cesse d'améliorer constamment le domaine en rénovant les bâtiments et en investissant dans des cultures spécialisées.

Voltrona est le travail de toute une vie, celle de mon père, et d'une bonne partie de la mienne jusqu'ici. C'est en particulier le fruit du travail des personnes qui ont partagé et continuent de partager avec ma famille des saisons plus ou moins faciles.
Aujourd'hui, la ferme n'est plus gérée par la famille, la quantité de travail ne le permet pas. Nos différentes productions et activités requièrent un éventail de compétences et de capacités que seul un groupe de personnes soudées et variées peut gérer.
La ferme de cultures vivrières gérée par une famille a laissé la place à un domaine agricole multifonctionnel où la culture des terres, l'élevage et la foresterie sont complétés et soutenus par l'offre d'hébergement.

Depuis plus de trente ans, nous proposons un service de plus en plus complet d'hébergement rural pour lequel nous recherchons constamment un équilibre entre la spontanéité des années 80 et l'évolution des besoins des visiteurs.
Un équilibre qu'il est maintenant possible de définir d’hôtel rural ou hôtel rural diffus.

Malcolm


~ Depuis 1984 ~
Fattoria Voltrona
est l'une des premières fermes en Toscane